OXYGENE+ lance les SEED BOMBES

OXYGENE+ lance les SEED BOMBES

 

De plus en plus répandu de par le monde, oxygène+ souhaite aujourd’hui, redonner le goût de la nature et du vivant au plus grand nombre.

Les Seed-Bombes permettent en effet de végétaliser facilement des
espaces urbains inhospitaliers ainsi que des plaines dévastées par des incendies ou une dé-végétalisation grandissante.

Elles sont composées d’un mix de graine, d’1/3 de lombricomposte et de 2/3 d’argile.
Ainsi compactées et séchées elles sont facilement transportables et on peut ainsi les jeter par-dessus n’importe quelle barrière et sur n’importe quel terrain.
L’argile protège les graines lors de la retombée sur le sol, elle conserve une certaine humidité à l’intérieure de la boulette et protège des rayons du soleil.
Lors des premières pluies, la boulette se dissout lentement et la graine peut alors germer dans son cocon nutritif.
Dès que la radicule (petite racine primitive de la plantule) touche le sol, c’est gagné !

Le terme « Seed Grenades » a été pour la première fois utilisé par Liz Christy en 1973 quand elle démarra à N.Y la « green guerilla »
(les premières actions de fleurissement sauvage). Les premières grenades étaient fabriquées à partir de préservatifs, de graines de fleurs sauvages, d ‘eau et d’engrais.
Les « Seed bombs » aujourd’hui employées,s’inspirent d’une technique inventée par  Masanobu Fukuoka, le père de l’agriculture du non-agir ( permaculture).
Elles étaient employées pour la réhabilitation de terrains arides, la reforestation et l’agriculture naturelle.

Les poteries d’argile sont connues pour assurer la conservation des graines sur des périodes très longues, à condition d’être conservées dans un milieu optimal.
Ainsi, en 2015, des graines de courges ont pu germer plus de 800 ans plus tard.
Le principe reproduit celui des graines que le bousier dissémine involontairement en véhiculant des boules d’excréments d’oiseaux avec lesquels
elles sont agglomérées.
La technique des boulettes a été utilisée dans l’Antiquité au Moyen-Orient, en Égypte et dans certaines parties de l’Afrique du Nord.
Dans l’Égypte ancienne, ce procédé était utilisé pour remettre en état les fermes après les crues annuelles du Nil (inondations printanières).
Elle est par la suite tombée dans l’oubli.

Vous pourrez ainsi apporter votre petite pierre à l’édifice de l’écologie, n’hésitez pas à vous munir de SEED BOMBS
pour en lancer là ou la terre souffre et s’épuise! UNE BRÈCHE EST OUVERTE …

 

 https://www.helloasso.com/associations/oxygeneplus/collectes/oxygene-lance-les-seed-bombs