Comment ça marche ?

Les « seeds-bombes » permettent en effet de végétaliser facilement des espaces urbains inhospitaliers ainsi que des plaines dévastées par des incendies ou une dévégétalisation grandissante.

Elles sont composées d’un mix de graine, d’un tiers de lombricompost et de deux tiers d’argile. Ainsi compactées et séchées, elles sont facilement transportables et on peut ainsi les jeter par-dessus n’importe quelle barrière et sur n’importe quel terrain. L’argile protège les graines lors de la retombée sur le sol, elle conserve une certaine humidité à l’intérieure de la boulette et protège des rayons du soleil. Lors des premières pluies, la boulette se dissout lentement et la graine peut alors germer dans son cocon nutritif. Dès que la radicule (petite racine primitive de la plantule) touche le sol, c’est gagné !

Des essences qui brûlent moins vite

Pour confectionner de façon pertinente les « seed-bombs », nous avons rencontré les agents de l’Office national des forêts « pour définir une (longue) mais précise liste d’essences et de variétés qui poussent sur les terrains calcaires, à savoir, notamment, du chêne, de l’olivier ou de l’érable de Montpellier. »  et bien d’autres, Des essences qui, a contrario du pain d’Alep qui pullule dans nos collines, poussent, certes plus lentement, mais brûlent, également, moins vite. Il s’agit donc de mélanger des plantes, des arbres et des arbustes qui s’entraident naturellement dans leur milieu. plusieurs « recettes sont élaboré en partenariats avec Sebastien Leroy, expert en agro-ecologie.

« Le manque de pluie, a pu menacer notre projet, évoque Rémi Bagur, mais les graines sont protégées par un mélange de terre et d’argile. Elles peuvent donc germer plusieurs années après. »

Pour réaliser les petites boules, nous faisons appel à des bénévoles et des institutions volontaire.

Les écoliers vont fabriquer des « seed-bombs » à base de graines de fleurs et de plantes qu’ils lanceront eux-mêmes sur un terrain sec et dépourvu de verdure, appartenant à l’école. « Ils pourront ainsi constater rapidement l’impact de leur action sur l’écosystème »

aujourd’hui l’association des quatre porteurs de projets donne quelque chose d’exceptionnel et nous avons bonne espoirs de pouvoir changer véritablement la surface du globe en combinant nos projets et nos expertise respective.

Affaire a suivre…..

Adresse

Notre adresse:

-

Téléphone:

-

E-mail:

-

Site internet:

-